Le goût des choses simples

18 septembre 2017

Risotto au chorizo et tomates séchées, coulis de poivron et filet de poisson grillé

Recette d'Agnès

 

 

Pour 4 personnes

1 verre de riz à risotto

2 mini chorizo coupés en tout petits dés

1 oignon moyen émincé finement

6 tomates séchées coupées en tout petits dés

1 verre de vin blanc

1 l de bouillon de volaille

20 g beurre

4 filets de poisson (plie, fera….)

Coulis de poivron  (peut être fait la veille)

3 poivrons rouges en lamelles

3 petites tomates

1 oignon

2 gousses d’ail

 

Dans une cocotte, faire fondre la moitié du beurre. Y mettre l’oignon à blondir puis le riz. Remuer jusqu’à ce que le riz soit translucide.

Ajouter alors le vin blanc, laisser s’évaporer avant de rajouter une louche de bouillon et de laisser réduire à nouveau complètement. Procéder ainsi jusqu’à ce que le riz soit cuit. A mi-bouillon, joindre les tomates séchées et le chorizo.

Coulis de poivron : Dans une cocotte mettre tous les légumes et faire compoter à couvert d’abord pour éviter d’avoir à mettre de l’eau puis à découvert s’il est nécessaire de faire réduire un peu. Mixer finement. Saler, poivrer. Réserver.

Dans une poêle, mettre une noisette de beurre et une cs d’huile et y faire griller les filets préalablement séchés sur un papier absorbant et légèrement farinés. Saler, poivrer.

Dresser sans attendre : 2 cs de coulis de poivron, rizotto puis filet de poisson. Décorer d’un peu de persil. Si on veut, on peut ajouter une fine tranche de lard ou de bacon grillée au four.

 

Mon avis : voilà une assiette, aussi belle que bonne ! Un peu de piment d’Espelette ne nuirait sans doute pas mais le chorizo doit normalement apporter assez de piquant. Ce plat m’a été inspiré par un repas pris dans un restaurant-péniche parisien. Et sans me vanter, c’était meilleur à la maison ! J’ai d’abord choisi un poisson plus fin (de la plie au lieu du merlan), j’ai ajouté une fine tranche de lard grillé et n’ai pas lésiné sur la quantité de coulis. Persil du jardin bien sûr ! Et pour une fois, j’ai pensé à faire chauffer les assiettes ! Super !

 


15 septembre 2017

Scones à la crème

 

 

 

Ingrédients (pour 8-10 gros scones) :

    -  280 g de farine

    -  1 sachet de levure chimique

    -  50 g de sucre

    -  1/2 cc de sel

    -  70 g de beurre

    -  240 g de crème liquide entière

 

Préchauffer le four à 200° avec une plaque de cuisson.

Dans un grand saladier, bien mélanger la farine avec la levure, le sel et le sucre. Ajouter le beurre froid coupé en petits morceaux et l'incorporer du bout des doigts jusqu'à obtenir une texture grossièrement sableuse, contenant encore quelques parcelles de beurre. Verser la crème en 2 ou 3 fois, en l'incorporant à la main ou avec une fourchette, juste assez pour amalgamer la pâte mais sans trop la travailler.

Transvaser le contenu du saladier sur un plan de travail légèrement fariné et rassembler tous les morceaux, en la pétrissant rapidement pour former une boule de pâte souple et cohérente (éviter de rajouter de la farine, la pâte reste un peu collante mais il suffit de saupoudrer le plan de travail de farine et d'en envelopper la pâte).

Ecraser la pâte en un rectangle d'environ 2 cm d'épaisseur. Avec un grand couteau ou un emporte-pièce, la diviser en 8-10 morceaux et les déposer au fur et à mesure sur une feuille  de papier sulfurisé, en à les espacer suffisamment.

Badigeonner la surface des scones avec un peu de crème ou de lait puis saupoudrer légèrement avec du sucre en poudre.

Enfourner à 200°, sur la plaque de cuisson préchauffée, au milieu du four, et laisser cuire environ 15 min, le temps que la surface des scones prenne une couleur dorée. Transvaser délicatement sur une grille et laisser refroidir au moins 10 min avant de servir, nature ou avec du beurre et de la confiture.

 

 

Avis : complètement différents de ma recette habituelle ! En fait, je cherchais à retrouver la texture des scones que j'avais goûtés dans un salon de thé anglais, de gros scones juste tièdes, bien gonflés, très moelleux et croustillants sur les bords, avec une mie aérée et fondante. Alors que la texture de mes scones était certes moelleuse mais finalement assez dense et serrée. Du coup, j'ai testé cette recette, avec de la crème à la place du lait, et le résultat est plutôt pas mal et se rapproche de ce que je cherche, même si je les trouve un peu trop friables. Je réessaierai !

 

13 septembre 2017

Focaccia à la farine complète

 

 

 

Ingrédients (pour 6 personnes environ) :

    -  150 g de farine complète (T110 ou T150)

    -  100 g de farine blanche (T55)

    -  175 ml d'eau tiède

    -  5 g de sel fin

    -  7 g de levure fraîche de boulanger

    -  gros sel, huile d'olive, romarin

 

Emietter la levure dans l'eau juste tiède, attendre 5-10 min avant de remuer pour la dissoudre.

Dans un saladier, mélanger les deux farines et le sel. Former un puits au centre et ajouter l'eau avec la levure et 1 cs d'huile d'olive. Mélanger avec une cuillère en bois afin d'obtenir une pâte plus ou moins homogène, molle et qui a tendance à se détacher des parois (elle n'a pas besoin d'être parfaitement lisse, juste ce qui est nécessaire pour l'amalgamer). Couvrir le saladier de film étirable et laisser lever à température ambiante à l'abri des courants d'air pendant 1h-1h30. La pâte doit doubler de volume.

Garnir une plaque de cuisson d'une feuille de papier sulfurisé et la huiler. Y verser la pâte sans trop l'écraser. La badigeonner d'huile d'olive puis, à la main, l'étirer légèrement (en partant du centre vers l'extérieur) pour l'étaler sur environ 1-2 cm d'épaisseur. La manipuler et l'écraser le moins possible, pour ne pas laisser s'échapper l'air incorporé durant la levée. Laisser lever 30 minutes.

Mélanger, dans un petit récipient, 1 cs d'eau et 1 cs d'huile d'olive. À l'aide d'un pinceau, badigeonner la surface de la focaccia et parsemer de gros sel et de romarin.

Enfourner à 200° dans le bas du four pendant 20 minutes, en contrôlant la cuisson : la focaccia doit gonfler, dorer mais rester encore moelleuse. Si besoin, en fonction du four et de l'épaisseur de la pâte, prolonger la cuisson d'encore 5 minutes. Laisser tiédir sur une grille, avant de couper en morceaux.

 

Avis : la farine complète apporte un petit côté rustique super sympa.

La focaccia est bien meilleure tiède, juste sortie du four, sinon elle sèche rapidement. Le lendemain, la réchauffer légèrement au four à 120° 5 à 10 minutes.

Si vous souhaitez obtenir une mie épaisse et moelleuse, n'étalez pas trop la pâte, mais par contre, pour une focaccia plus croustillante, réalisez-la un peu plus fine et laissez cuire quelques minutes supplémentaires. De même, la farine complète alourdit le pain et l'empêche de lever facilement, donc pour obtenir un pain plus léger, il est conseillé de ne pas l'utiliser seule mais plutôt de l'associer à une farine blanche riche en gluten, type T45 ou T55. Bon, moi, je n'ai utilisé que de la farine complète et ma focaccia était certes dense mais alvéolée et moelleuse quand même !

On peut être tenté de ne pas trop saler la pâte si on ajoute du gros sel en surface, mais une pâte à pain qui n'est pas assez salée est toujours fade et pas très agréable au goût.

 

10 septembre 2017

Wok de cabillaud à l'asiatique, vermicelles de riz

Recette d'Agnès

 

 

 

Pour 4 personnes

2 beaux filets de cabillaud découpés en cubes

1 bocal de pousses de soja (ou haricots mungo)

1 oignon émincé

1 poivron rouge émincé

1 gousse d’ail finement émincée

1 courgette en petits dès

1/2 cube de bouillon de poule ou de légumes

1 briquette de lait de coco

1 cs huile d’olive

1 cc gingembre en poudre

1 cc curry

2 cs sauce soja

Persil, piment

Nouilles chinoises ou vermicelles de riz

 

Dans le wok, faire chauffer l’huile et y faire revenir les morceaux de poisson. Lorsqu’ils sont dorés, les réserver à part.

Remettre un peu d’huile et faire revenir les oignons puis tous les autres légumes, l’ail en dernier pour ne pas risquer de le faire brûler. Arroser d’un verre d’eau, joindre le 1/2 cube de bouillon émietté, la sauce soja, les épices.

Quand les légumes sont presque cuits, mettre le poisson puis le lait de coco. Baisser le feu pour ne pas faire bouillir.

Faire chauffer une casserole d’eau très légèrement salée pour y ramollir les nouilles de riz. Laisser 4 minutes dans l’eau hors du feu, égoutter et servir sans attendre. Parsemer le plat de persil ou coriandre.

 

Avis : apprécié par tout le monde autour de la table !

 

08 septembre 2017

Carrés streusel à la rhubarbe

 

 

 

Ingrédients (pour 12 carrés) :

    -  180 g de farine

    -  80 g de sucre

    -  8 cs de flocons d'avoine

    -  120 g de beurre

    -  1 pincée de sel

    -  16 cs de compote de rhubarbe

 

Mélanger la farine avec le sucre, les flocons d'avoine et le sel. Ajouter le beurre mou coupé en petits morceaux, l’incorporer du bout des doigts pour former un sable grossier et le rassembler en boule.

Répartir les deux tiers de la pâte dans un moule rectangulaire garni de papier sulfurisé sur environ 1 cm d'épaisseur, puis tasser et égaliser la surface avec le plat de la main. Verser la compote de rhubarbe sur le fond de pâte et l'étaler à la cuillère. Emietter grossièrement le tiers de pâte restant en surface.

Enfourner à 180° et cuire pendant 30-40 minutes environ. Laisser tiédir avant de découper en carrés.

 

Avis : croustillant et fondant, c'est plutôt sympa à grignoter, surtout avec une tasse de thé !

Ma pâte était un peu sèche et friable, et pour moi, elle mériterait sans doute un jaune d'oeuf ou un demi-oeuf (préalablement battu) supplémentaire. Mais ça dépend des goûts, certaines recettes proposent même d'ajouter de la levure ou de réaliser une pâte à gâteau plutôt qu'une pâte à tarte ou à crumble.

La compote de rhubarbe doit être bien sèche pour ne pas détremper la pâte à la base. On peut aussi utiliser d'autres fruits (prunes, myrtilles, cassis, framboises...), cuits en compote.

 


05 septembre 2017

Tarte aubergine, tomate, chorizo et mozzarella

 

 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

Pour la pâte à tarte :

    -  250 g de farine (150 g de farine blanche et 100 g de farine complète)

    -  120 g de beurre

    -  1 œuf

    -  1 pincée de sel

Pour la compotée d'aubergine à la tomate et au chorizo :

    -  1 grosse aubergine

    -  1/2 boite de tomates pelées (ou 4-5 tomates fraîches)

    -  1 fine branche de céleri (facultatif)

    -  1 oignon

    -  1 gousse d'ail

    -  100 g de chorizo (doux ou fort)

    -  sel, poivre, thym, huile d'olive

Pour les finitions :

    -  1 dizaine d'olives noires

    -  1,5 à 2 boules de mozzarella

 

Verser la farine dans un saladier, creuser un puits au centre et ajouter le beurre coupé en dés. Sabler la pâte du bout des doigts jusqu’à obtenir une texture sableuse. Ajouter l’œuf et travailler la pâte à la main, en ajoutant si besoin un peu d'eau au fur et à mesure, jusqu’à former une boule lisse, souple et homogène.

Sur un plan de travail légèrement fariné, abaisser la pâte sur 3-4 mm d'épaisseur puis foncer un moule à tarte. Réserver au frais 30 min.

Peler les aubergines, les couper en petits dés. Emincer le céleri. (Monder les tomates et les couper en morceaux). Peler l'oignon et l'ail, les émincer. Retirer la peau du chorizo avant de le détailler en demi-rondelles.

Dans une sauteuse chaude, faire revenir les oignons dans un peu d'huile d'olive puis les aubergines. Laisser dorer. Ajouter les tomates pelées, l'ail, le céleri, le chorizo, un peu de thym. Saler et poivrer. Baisser le feu, couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que les aubergines soient cuites. En fin de cuisson, découvrir, augmenter le feu et laisser la sauce réduire complètement. Remuer régulièrement pour éviter que les légumes attachent.

Répartir la compotée d'aubergines sur le fond de tarte puis déposer des lamelles de mozzarella et parsemer d'olives.

Enfourner 35-40 minutes à 180°. Laisser tiédir quelques instants avant de servir avec une salade verte par exemple.

 

Avis : très appréciée (légumes du soleil et chorizo, ça va toujours bien ensemble), même si j'ai fait la bêtise de la servir froide et du coup, la mozzarella n'était plus du tout filante mais plutôt figée et caoutchouteuse... dommage ! Donc la servir chaude, presque à la sortie du four, et éviter de prévoir de l'emporter en pique-nique ! On peut aussi la cuire à l'avance sans mozza, puis rajouter la mozza au moment de la faire réchauffer, 10 min à 200° puis quelques instants sous le grill en surveillant l'état de la mozza.

La tarte peut être très bonne aussi en ajoutant du poivron et/ou en remplaçant la mozzarella par du chèvre. Adaptez la quantité de chorizo en fonction de vos goûts et choisissez un chorizo "fort" pour une tarte plus épicée.

Bien laisser réduire la compotée d'aubergines pour éviter qu'elle détrempe la pâte à la cuisson.

Pour la pâte à tarte, vous pouvez bien sûr utiliser une pâte brisée ou feuilletée (maison ou achetée). Moi, j'aime bien celle-ci, elle se tient bien, reste croquante et elle est très bonne au goût. Remplacer une partie de la farine blanche par de la farine complète ou farine de maïs la rend encore plus croustillante et lui confère un petit goût sympa qui change.

 

03 septembre 2017

Panna cotta au poivron et crumble aux olives

 

 

 

Ingrédients (pour 4 verrines) :

Pour la panna cotta :

    -  2 poivrons rouges

    -  200 ml de crème liquide entière

    -  100 ml de lait

    -  1 gousse d’ail

    -  2 cs d’huile d’olive

    -  2 feuilles de gélatine

    -  sel, poivre

Pour le crumble :

    -  25 g de farine

    -  40 g de beurre

    -  25 g de parmesan

    -  25 g de poudre d’amandes

    -  6-8 olives noires

 

Couper les poivrons en deux, les rincer et les épépiner. Les mettre sous le grill du four bien chaud, peau vers le haut. Lorsque cette dernière commence à cloquer et à noircir, sortir les poivrons du four et les enfermer dans un sachet plastique. Laisser refroidir.

Plonger les feuilles de gélatine dans un bol d’eau froide pour la réhydrater, pendant une dizaine de minutes.

Retirer la peau des poivrons, les couper grossièrement et les mélanger avec l’huile d’olive et l’ail pelé et émincé. Ajouter la crème et mixer quelques minutes jusqu'à obtenir une préparation lisse et homogène.

Porter le lait à ébullition dans une casserole. Eteindre alors le feu et ajouter la gélatine bien essorée. Bien mélanger pour la dissoudre. Ajouter le lait dans la crème de poivrons et remuer.

Verser la préparation dans les verrines, laisser reposer quelques minutes puis recouvrir d’un film alimentaire et placer au frais au minimum 2 heures.

 

Mélanger la farine avec le parmesan et la poudre d’amandes. Ajouter le beurre coupé en petits morceaux et sabler du bout des doigts jusqu'à obtenir des miettes grossières.

Découper les olives en tout petits dés puis les ajouter au crumble, mélanger délicatement.

Répartir le crumble sur une plaque de cuisson recouverte de papier sulfurisé et enfourner à 180° pendant environ 10-15 min. A mi-cuisson, mélanger à la cuillère et surveiller la cuisson. Laisser refroidir.

Juste avant de servir, sortir les verrines du réfrigérateur, recouvrir de miettes de crumble et décorer de persil et de poivron mariné. Servir immédiatement.

 

Avis : j'ai beaucoup aimé la texture de la panna cotta, prise mais encore souple et presque mousseuse, le contraste avec le croustillant du crumble et l'association des saveurs (parmesan, olives, poivrons). Bref, ça m'a beaucoup plu !

 

31 août 2017

Thème 65 : tartines et bruschetta

Recettes d'Agnès : crostinis au melon et jambon cru / tartines aux rillettes de thon et fromage frais

 

 

 

Tartines aux rillettes de thon et fromage frais, pour 4 personnes

4 tartines ou morceaux de baguette

1 boite de thon

150 gr de fromage frais type Philadelphia

1 petit oignon en tout petits dès

1 jus de citron

Ciboulette

Paprika, sel, poivre

 

Egoutter le thon et le mélanger à la fourchette avec le fromage frais et le jus de citron. Poivrer, saler, ajouter la ciboulette et le paprika.

Faire griller le pain au grille-pain puis le tartiner du mélange thon-fromage. Déposer pour décorer, une fine tranche de citron et quelques petits morceaux d’oignon.

 

Mon avis : très bon et idéal pour un lunch sous les pommiers ! On peut servir avec quelques feuilles de salade bien fraiches

 

Crostini au melon et jambon cru, pour 4 personnes

4 tartines ou morceaux de baguette

½ melon épépiné et coupé en brunoise

2 tranches de jambon cru en tout petits morceaux

1 gousse d’ail

Quelques feuilles de basilic émincées

1 cs huile d’olive

Poivre

 

Mélanger le melon, le jambon cru avec 1cs huile d’olive. Poivrer et réserver au frais.

Faire griller les tartines au grille-pain puis les frotter avec la gousse d’ail.

Garnir chaque tartine du tartare de melon, arroser d’un filet d’huile d’olive, décorer d’une feuille de basilic avant de servir.

 

Mon avis : hum !!! Frais et croustillant à souhait ! C’est assez inédit de manger du melon avec du pain grillé mais le mélange est réussi. On peut faire griller le pain au four en y déposant l’ail émincé et arroser d’huile. Le résultat est sensiblement le même. On peut aussi remplacer le jambon par du canard séché.

 

 

Recette d'Ophélie : bruschetta italienne à la tomate

 

 

 

Ingrédients :

    -  de petites tranches de pain de campagne (1 cm d’épaisseur environ)

    -  des tomates, bien mûres

    -  de l’ail

    -  de l’huile d’olive de qualité

    -  sel, basilic, ciboulette...

 

Couper les tomates en petits dés (ou en rondelles). Saler et laisser dégorger quelques instants.

Faire griller les tranches de pain des 2 côtés. Les frotter des 2 côtés avec l’ail préalablement pelé, les poser sur un plat avant de les arroser d'un filet d'huile d'olive. Saler légèrement.

Garnir les tranches de pain grillé avec la concassée de tomate. Parsemer de basilic ou ciboulette ciselé(e).

Servir aussitôt.

 

Avis : je cherchais la définition de "bruschetta" et en fait, initialement, il s'agit de tranches de pain grillées, frottées à l'ail, arrosées d'huile d'olive et garnies de tomates, qui sont servies généralement à l'apéritif en Italie. Maintenant, de nombreuses recettes utilisent de la mozzarella, du jambon cru, du basilic...

Le pain utilisé doit être assez dense (pain de campagne, pain au levain, pain rassis...) pour pouvoir être frotté à l'ail facilement. Moi j'avais utilisé de la baguette tradition fraîche et pleine de trous et ça a été un peu compliqué ! De grandes tranches de pain peuvent être coupées en deux ou en trois.

 

29 août 2017

Crackers aux maquereaux, fromage frais et légumes d'été

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes / 8 crackers) :

    -  8 crackers type Wasa

    -  1-2 tomates

    -  1/4 de poivron rouge

    -  1/3 de concombre

    -  150 g de fromage frais ou chèvre frais

    -  2 boites de maquereaux (natures ou à la tomate)

    -  6 olives noires

    -  herbes ciselées, vinaigrette

 

Laver les tomates, concombre et poivron et les détailler en petits cubes. Ajouter les olives en petits morceaux. Assaisonner de vinaigrette.

Tartiner chaque crackers de fromage frais, y déposer quelques morceaux de maquereau puis 1 cs de brunoise de légumes. Parsemer d'herbes ciselées et servir, accompagnés de gaspacho.

 

Avis : très frais, croquant, parfumé ! Parfaits pour un repas d'été au soleil sur la terrasse !

On peut aussi remplacer les maquereaux par des sardines. A la place des Wasa, vous pouvez utiliser des crackers (recette ici), du pain polaire (recette ici) ou encore des knäckebröd (recette ici). Et pour le gaspacho, la recette d'Alexandra est ici et celle d'Agnès ici.

 

27 août 2017

Tartines au chèvre et poivrons grillés

 

 

 

Ingrédients (pour 4 tartines) :

    -  4 tranches de pain (pain au levain, pain aux céréales, baguette...)

    -  1 quinzaine de lamelles de poivron mariné (recette ici)

    -  1 petit chèvre frais

    -  4 olives noires

    -  huile d'olive, herbes fraîches (basilic, ciboulette, persil...)

 

Toaster les tranches de pain. Eventuellement, les frotter à l'ail.

Déposer quelques tranches de chèvre frais, 3-4 lamelles de poivron mariné. Arroser d'huile d'olive, déposer une olive et parsemer d'herbes ciselées.

 

 

 

Avis : super simple mais super bon ! Bien choisir des ingrédients de qualité.