Le goût des choses simples

20 avril 2018

Porridge crémeux en deux cuissons, porridge chocolat - orange

 

 

 

Ingrédients (pour 1 personne) :

Pour le porridge :

    -  40 g de flocons d’avoine

    -  200 ml de lait

    -  50 ml d’eau

    -  1 petite pincée de sel

    -  1 cc de sucre

Pour servir :

    -  des tranches d'orange

    -  du granola aux pépites de chocolat

    -  de petits dés d'écorces d'orange confite

    -  des amandes concassées ou effilées

 

La veille au soir, préparer le porridge en versant dans une casserole 100 ml de lait, 50 ml d'eau, les flocons d'avoine, le sucre, le sel, et porter à feu vif. Une fois à ébullition, baisser le feu, bien mélanger, couvrir et laisser gonfler pendant 4-5 minutes. Eteindre le feu, ajouter 50 ml de lait supplémentaire et bien mélanger. Laisser reposer jusqu'au refroidissement presque complet.

Après une dizaine de minutes, les flocons auront absorbé le liquide, ajouter encore 50 ml de lait et faire chauffer à nouveau pendant 2 minutes sur feu doux. Recouper le feu et couvrir. Laisser refroidir puis verser dans un bol, filmer et placer au frais pour la nuit.

Le lendemain, sortir le bol du réfrigérateur, mélanger le porridge avant d'ajouter le topping souhaité (ici tranches d'orange, granola au chocolat, écorces d'orange confite, amandes...) et servir.

 

 

 

Avis : grâce à ce mode de préparation en deux étapes, ce qui permet aux flocons d'avoine d'avoir le temps de bien gonfler, cette recette promettait un porridge ultra crémeux et plus volumineux (par rapport à un porridge préparé de manière classique), pour une même quantité de flocons d'avoine au départ. Verdict : c'est vrai que ce porridge est vraiment crémeux et fondant, avec une consistance qui me plait beaucoup. Plus volumineux ? Il faudrait que je compare en préparant deux porridges en même temps, ça ne m'a pas paru flagrant !

Quant au topping utilisé, on peut bien sûr associer ce mode de cuisson à tout type de topping, mais ici, c'était vraiment pas mal, très gourmand, croustillant, fondant, parfumé... J'ai bien aimé !

> j'ai finalement essayé de comparer les deux types de préparation : il n'y a pas de différence en termes de volume, et sinon ce porridge-là m'a paru peut-être un peu plus crémeux, avec des flocons plus fondants, que le porridge traditionnel. Et encore... si on fait cuire le porridge à feu doux, le résultat pourrait être sensiblement similaire.

 


18 avril 2018

Porridge aux épinards, chèvre et oeuf mollet

 

 

 

Ingrédients (pour 1 personne) :

Pour le porridge :

    -  40 g de flocons d’avoine

    -  100 ml de lait

    -  150 ml d’eau

    -  30  g d'épinards (poids cuits)

    -  sel, poivre

Pour servir :

    -  1 poignée de jeunes pousses d'épinards

    -  20 g de fromage de chèvre

    -  1 oeuf

    -  pousses germées, graines, noix concassées...

 

Dans une casserole, verser le lait, 50 ml d'eau, les flocons d'avoine, une pincée de sel et porter à ébullition sur feu vif. Une fois à ébullition, baisser le feu, bien mélanger, couvrir et laisser cuire pendant 5 minutes. Eteindre le feu, ajouter 50 ml d'eau supplémentaire et bien mélanger. Laisser reposer jusqu'au refroidissement presque complet.

Après une dizaine de minutes, lorsque les flocons auront absorbé le liquide, ajouter 50 ml d'eau supplémentaire et les épinards et faire chauffer à nouveau pendant 2 minutes. Recouper le feu et couvrir. Laisser tiédir.

Faire cuire l'oeuf au plat dans une poêle beurrée.

Au moment de servir, verser le porridge dans une assiette et garnir de pousses d'épinards, de chèvre émietté, de l'oeuf au plat et ajouter selon les envies graines, noix, graines germées...

 

Avis : j'ai voulu tester une nouvelle façon de faire cuire le porridge, en deux fois, pour que les flocons d'avoine aient le temps de bien gonfler entre temps. Effectivement, c'est pas mal au niveau de la préparation, le porridge est bien crémeux. Mais pour moi, j'aurais mis plus de lait et moins d'eau (le porridge est assez "léger", il manque un peu de goût) et je le préfère chaud plutôt que tiède (donc éventuellement à réchauffer avant de servir). Sinon, l'association est sympa, c'est classique mais très bon !

 

15 avril 2018

Pains farcis aux épinards et chèvre

 

 

 

Ingrédients (pour 12 petits pains) :

Pour la pâte :

    -  400 g de farine

    -  15 g de levure fraîche

    -  200 ml de lait tiède

    -  50 ml d'eau

    -  20 ml d'huile d'olive

    -  1 cc de sel

    -  1 jaune d'oeuf pour la dorure

Pour la farce :

    -  200 g d'épinards (poids égoutté)

    -  1/2 oignon+ 1 petite gousse d'ail

    -  75 g de fromage de chèvre

    -  sel, poivre

 

Emietter la levure dans le lait juste tiédi et laisser reposer une dizaine de minutes, avant de bien mélanger pour dissoudre la levure.

Dans un saladier, mélanger la farine avec le sel puis ajouter l'huile. Former un puits au centre et ajouter le mélange lait-levure. Commencer à travailler la pâte et la pétrir une dizaine de minutes jusqu'à ce qu'elle devienne souple, homogène et se détache des parois. Former une boule, couvrir le saladier d'un linge humide ou de film alimentaire puis laisser lever dans un endroit tiède (dans l'idéal autour de 25°) à l'abri des courants d'air pendant au moins 1h - 1h30. La pâte doit doubler de volume.

Pour la farce, mélanger les épinards (bien égouttés), l'oignon préalablement pelé et ciselé, l'ail haché et le fromage de chèvre émietté.

Aplatir doucement la pâte à la main pour chasser l'air incorporé et la renverser sur un plan de travail fariné. Diviser le pâton en 12 morceaux puis étaler chacun d'eux en rectangle d'environ 25-30 cm de longueur et 15 cm de large. Déposer une ligne de farce aux épinards sur le grand coté d'une des moitiés du rectangle et réaliser plusieurs entailles sur la deuxième moitié, sans aller jusqu'aux bords. Enrouler la pâte sur elle-même, en commençant par le côté garni de farce, afin d'obtenir un boudin. Refermer le boudin sur lui même pour former un anneau serré et souder les extrémités.

 

 

 

Déposer les petits pains sur une plaque recouverte de papier cuisson. Couvrir de nouveau et laisser lever pendant 45 min.

Dorer au jaune d'oeuf avant d'enfourner à 200° pendant 25-30 min, le temps que les pains colorent. Laisser légèrement tiédir sur une grille.

 

Avis : c'est plutôt sympa, et le façonnage est original, ça change !

Par contre, je dois avouer que j'ai un peu galéré pour le façonnage justement. Déjà, la recette indique qu'on pouvait obtenir 12 pains avec ces quantités de pâte, mais j'ai déjà divisé ma pâte en 8 morceaux et chaque morceau était bien trop petit pour que ce soit facile à façonner (il faut par exemple un boudin suffisamment long pour pouvoir former un anneau qui reste en place...). J'ai donc rassemblé deux morceaux de pâte pour faire un petit pain, et du coup, les proportions d'épinards ne sont pas tout à fait adaptées, prévoyez-en peut-être un peu plus (j'ai mis environ 50 g d'épinards par pain).

Bien égoutter les épinards, par exemple en les pressant fermement entre la paume des mains.

 

Posté par Ophelie Colliard à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
10 avril 2018

Brioche myrtilles et frangipane

 

 

 

Avis : moi qui adore les myrtilles et la frangipane, je ne pouvais qu'aimer cette brioche !

Mais j'avoue que je l'ai faite un peu au pif, c'était surtout l'idée qui m'intéressait. Du coup :

-  j'ai fait ma pâte à brioche sans suivre de recette précise (un reste de mascarpone à utiliser, de l'huile car pas de beurre...) mais de nombreuses pâtes à brioche peuvent convenir,

-  je n'avais qu'un petit reste de myrtilles donc je n'ai fait qu'une seule briochette myrtilles-frangipane et il m'est resté de la pâte. Ce qui ne renseigne pas sur la quantité de myrtilles à prévoir pour utiliser toute la pâte à brioche... Ni sur le nombre de briochettes obtenues au final... (environ 2 grosse cs de myrtilles par brioche et 2 cs de frangipane, 2 briochettes pour 125 g de farine),

- et pareil pour la frangipane : j'ai réalisé une frangipane avec 50 g de poudre d'amande, 40 g de sucre, 1 oeuf et 40 g de beurre, mais je n'ai pas tout utilisé pour ma brioche.

 

 

 

Posté par Ophelie Colliard à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 avril 2018

Pizza blanche aux champignons et mimolette

 

 

 

Ingrédients (pour 1 petite pizza, 1 ou 2 personnes) :

    -  1/4 pâte à pizza (recette ici)

    -  2 cs de crème fraîche épaisse

    -  75 g de champignons (poids cuit)

    -  60 g de mimolette

    -  1 oignon

    -  sel, poivre, noisettes, roquette

 

Peler l'oignon et l'émincer finement. Le faire revenir dans une poêle avec une noisette de beurre puis, lorsque les oignons sont dorés, saler, ajouter un filet d'eau, baisser le feu, couvrir et laisser mijoter jusqu'à ce que les oignons soient tendres et colorés. Réserver.

Dans la même poêle, faire revenir les champignons dans un peu de beurre, laisser cuire quelques minutes avant d'égoutter et de réserver.

Couper la mimolette en fines tranches.

Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte à pizza, pour former un disque de fine épaisseur. La déposer sur une feuille de papier sulfurisé. Etaler la crème fraîche sur la pâte, en conservant 1/2 cm de marge au bord. Garnir de champignons, parsemer d'oignons caramélisés et de lamelles de mimolette.

Faire cuire au four à 200°, pendant 15-20 min. Servir de suite, parsemée de quelques feuilles de roquette et de noisettes concassées.

 

Avis : très bon ! Mais la mimolette n'a pas  findu autant que je l'aurais souhaité...

 

Posté par Ophelie Colliard à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 avril 2018

Oeufs mimosa

 

 

 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

    -  6 oeufs (bio)

    -  environ 3 cs de mayonnaise (le même poids de mayonnaise que de jaunes d'oeufs cuits)

    -  une dizaine de brins de ciboulette

    -  1 pincée de sel

 

Faire cuire les oeufs dans une casserole d'eau bouillante, pendant 9 minutes à compter de la reprise d'ébullition. Préparer un saladier rempli d'eau froide et de glaçons, y plonger les oeufs puis les écaler rapidement, directement dans l'eau. Laisser refroidir.

Couper les oeufs en deux dans le sens de la longueur. Retirer délicatement les jaunes puis les écraser grossièrement à la fourchette ou avec une corne de pâtissier. En réserver 3 cs et continuer à écraser les jaunes restants jusqu'à obtenir une poudre fine.

Mélanger les jaunes écrasés avec le même poids de mayonnaise. Saler éventuellement selon les goûts. Laver la ciboulette et la ciseler finement. L’ajouter aux jaunes d'oeuf - mayonnaise.

Garnir les demi-blancs d'oeuf évidés de ce mélange, à l'aide d'une poche à douille ou avec une cuillère. Saupoudrer de poudre de jaunes d'oeufs réservés.

Disposer les oeufs mimosa dans un plat creux, filmer pour éviter qu'ils ne dessèchent et réserver au réfrigérateur jusqu'au moment de servir.

 

Avis : je n'avais jamais réalisé d'oeuf mimosa mais c'est d'une simplicité déconcertante ! Là, j'ai testé la recette de base, mais de nombreuses variantes existent : au thon, aux crevettes, au jambon, à l'avocat, au roquefort, aux épices,...

J'ai juste trouvé qu'il y avait un peu trop de mayonnaise par rapport aux jaunes d'oeufs, du coup le mélange était un peu souple par rapport à ce que j'imaginais. Mais c'est très bon !

Le nom d'oeuf "mimosa" vient de la poudre de jaunes d'oeufs durs saupoudrés sur les oeufs, qui rappelle le mimosa.

 

31 mars 2018

Thème 72 : les colorants naturels

Recette d'Agnès : gâteau de Savoie marbré cassis et sa petite framboise fraîcheur !

 

 

 

250 gr sucre
6 oeufs
100 gr farine
100 gr maïzena
4 cs sirop cassis
Beurre pour le moule + un peu de farine


Séparer les blancs des jaunes. Battre ces derniers avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter la farine et la maïzena.
Battre les blancs en neige ferme.
Détendre la pâte en y mettant une grosse cs de blancs. Mélanger vigoureusement puis incorporer délicatement le reste des blancs.
Séparer la pâte en deux 1/3-2/3 et dans la plus petite quantité, ajouter le sirop.
Préparer le moule, verser la pâte en alternant les couleurs.
Cuire 35 à 45 min à four assez doux ( 170°)


Mon avis : banal (mais bon) gâteau de Savoie. Pour être honnête, j'ai dû rajouter du colorant rouge alimentaire car le sirop ne donne pas une teinte franche. J'espérais de vraies zébrures mais ça n'a donné qu'un vague gribouillis ! Tant pis, c'était bon quand même !

 

 Recette d'Ophélie : panna cotta myrtilles - coco

 

 

 

Ingrédients (pour environ 4 ramequins) :

Pour les panna cotta coco :

    -  100 ml de crème liquide entière

    -  100 ml de lait de coco

    -  25 g de sucre

    -  1 feuille de gélatine

Pour les panna cotta myrtilles :

    -  150 ml de crème liquide entière

    -  50 ml de jus de myrtilles

    -  25 g de sucre

    -  1 feuille de gélatine

Pour la compotée de myrtilles :

    -  200 g de myrtilles surgelées

    -  2 cs de sucre

 

Pour la compotée de myrtilles :

Faire dégeler les myrtilles dans une casserole sur feu doux avec le sucre. Laisser mijoter quelques minutes.

Egoutter les myrtilles et conserver le jus. En prélever 50 g.

 

Pour les panna cotta coco :

Faire ramollir les feuilles de gélatine dans un récipient d'eau froide, pendant quelques minutes.

Porter la crème à ébullition avec le sucre. Hors du feu, incorporer une feuille de gélatine préalablement essorée et remuer pour bien la dissoudre. Mélanger la crème avec le lait de coco.

Laisser tiédir légèrement avant de répartir dans les verrines, préalablement inclinées et posées en équilibre sur un support (type boîte à oeuf par exemple), filmer et réserver au frais pendant plusieurs heures.

 

Pour les panna cotta myrtilles :

Porter la crème à ébullition avec le sucre. Hors du feu, incorporer une feuille de gélatine préalablement essorée et remuer pour bien la dissoudre. Mélanger la crème avec le jus de myrtilles. Laisser tiédir légèrement. 

Sortir les verrines de panna cotta coco et les redresser. Répartir la crème myrtilles dans les verrines, filmer de nouveau et réserver au frais pendant encore plusieurs heures.

 

Pour le dressage :

Déposer deux cs de myrtilles dans les verrines. Saupoudrer chaque panna cotta de noix de coco et décorer éventuellement de menthe, d'une touche de chantilly au citron vert, de zestes de citron vert... Servir frais.

 

Avis : j'ai repris ma recette fétiche de panna cotta. Mais autant la partie coco est agréable et bien parfumée, autant la partie myrtille est fade et sans intérêt, sauf à mettre beaucoup de myrtilles compotées sur le dessus ;b Bon j'avoue, j'ai mis bien moins de jus de myrtilles dans ma panna cotta, et j'ai donc obtenu une crème sans goût et violet très clair (comme Agnès, j'ai rajouté des colorants pour accentuer la couleur, hum hum...). Mais dans les proportions, j'ai doublé les quantités que j'ai utilisée, si vous voulez tester...

 

26 mars 2018

Velouté de topinambours au lait de coco

 

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

    -  500 g de topinambours

    -  2 pommes de terre

    -  1 oignon

    -  100 ml de lait de coco

    -  sel et poivre

 

Peler l'oignon et le couper en morceaux. Eplucher et détailler les topinambours et les pommes de terre en morceaux.

Les disposer dans une casserole et verser de l'eau juste à hauteur, saler et poivrer. Faire cuire jusqu'à ce que les légumes soient bien cuits. Mixer en ajoutant le lait de coco et éventuellement un peu d'eau jusqu'à obtenir la consistance désirée. Rectifier l'assaisonnement. 

Parsemer de cubes de topinambours, de graines, d'un filet de lait de coco... et servir chaud.

 

Avis : tout doux, onctueux et parfumé. J'ai bien aimé !

 

21 mars 2018

Rillettes de maquereaux pimentées au lait de coco et poivron

 

 

 

Ingrédients (pour un petit bol) :

    -  200 g de maquereaux en conserve (poids égoutté)

    -  75 g de crème de coco

    -  1 filet de jus de citron vert

    -  40 g de poivron rouge (cuit)

    -  3-4 gouttes de Tabasco

    -  sel, poivre

 

Dans un saladier, émietter les maquereaux à la fourchette. Ajouter la crème de coco et le jus de citron vert et mixer grossièrement au mixeur, jusqu’à obtenir une texture fine et homogène.

Ajouter les poivrons rouges coupés en petits dés, mélanger puis incorporer le Tabasco. Assaisonner.

Servir frais, par exemple sur des blinis au sarrasin, des crackers, des toasts... et décoré d'herbes ciselées (persil, ciboulette...)

 

Avis : pas mal ! La crème de coco reste discrète, tout en apportant une petite note exotique, c'est sympa. Assaisonner de Tabasco  votre goût. On peut remplacer les maquereaux par des sardines.

 

17 mars 2018

Tiramisu aux Oreo®

 

 

 

Ingrédients (pour 4 verrines) :

    -  250 g de mascarpone

    -  50 g de sucre

    -  3 oeufs extra frais

    -  20 Oreo®

 

Garder 4 Oreo® pour la décoration. Séparer les biscuits extérieurs de la crème de fourrage sur les Oreo® restants. Concasser grossièrement les biscuits. Réserver le fourrage.

Séparer les blancs des jaunes. Battre les blancs en neige ferme.

Fouetter les jaunes avec le sucre et la crème des Oreo® jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le mascarpone puis incorporer délicatement les blancs en neige à la maryse.

Déposer une couche de biscuits concassés au fond de chaque verrine, recouvrir de crème au mascarpone, d'une nouvelle couche de biscuits puis enfin d'une deuxième couche de crème au mascarpone. Lisser la surface et couvrir de film étirable.

Réserver au réfrigérateur pendant au moins 24h, voire 48h.

Servir frais, généreusement saupoudré de brisures de biscuits et d'un Oreo® entier.

 

Avis : trop bon ! Après passage au réfrigérateur, les biscuits ramollissent bien sûr, mais les saveurs se développent. Et rien n'empêche de saupoudrer des grosses miettes de biscuit sur le dessus pour apporter un peu de croustillant...

 

Posté par Ophelie Colliard à 11:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,