Le goût des choses simples

22 juillet 2017

Filets de plie, sauce au persil et salicorne

Recette d'Agnès

 

 

 

Pour 2 personnes

4 filets de plie

2 grosses poignées de salicorne (ou passe-pierre)

½ oignon émincé

2 gousses d’ail émincées

1 gros bouquet de persil effeuillé

1 petite brique de crème fraiche liquide

½ verre d’eau

Sel, poivre

 

Faire bouillir une casserole d’eau non salée pour cuire le salicorne.

Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile pour y faire dorer l’oignon. Veiller à ne pas le laisser colorer puis ajouter l’ail. Remuer puis joindre l’eau, le sel et le poivre. Laisser mijoter doucement jusqu’à ce que l’oignon et l’ail soient cuits. Lorsqu’ils sont tendres, joindre le persil et la crème. Baisser le feu au minimum pour éviter de faire bouillir, ce qui fait se trier la crème.

Pendant ce temps, sécher soigneusement les filets de poisson. Rincer rapidement le salicorne pour enlever d’éventuelles impuretés (cailloux, sable, herbes…) puis le plonger quelques minutes dans l’eau bouillante. Le salicorne cuit très vite, goutter pour constater que la cuisson convient.

Verser la sauce au persil dans un bol. Mixer. Rectifier l’assaisonnement. Réserver au chaud.

Dans une poêle, faire chauffer un peu d’huile d’olive et y mettre à dorer les filets de plie sur les deux faces. Saler, poivrer.

Dresser et servir aussitôt.

 

Mon avis : on a beaucoup aimé. Le salicorne est un délicieux légume qui ravit les papilles ! La plie peut être remplacée par n’importe quel autre poisson (perche, sole, merlan... Suivant arrivage chez le poissonnier et prix…)

 


19 juillet 2017

Raviolis de chèvre et champignons, velouté de rutabaga et huile de truffe

 

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) : 

Pâte à raviolis :

    -  200 g de farine

    -  2 oeufs

    -  1/2 cc de sel

Farce aux champignons :

    -  200 g de champignons de Paris

    -  75 g de chèvre en bûche

     -  1 échalote

    -  1 gousse d'ail

    -  1 cs de persil 

    -  sel et poivre, beurre

Velouté de rutabagas :

    -  400 g de rutabagas

    -  2 pommes de terre

    -  500 ml d'eau environ

    -  3 cs de crème fraîche entière

    -  sel et poivre 

Finitions : 

    -  quelques champignons, chèvre en bûche, huile de truffe, ciboulette

    -  sel, poivre

 

Eplucher et détailler les rutabagas et les pommes de terre en morceaux. Les disposer dans une casserole et verser de l'eau à hauteur, saler et poivrer. Faire cuire jusqu'à ce que les légumes soient bien cuits. Mixer, ajouter la crème fraîche et un peu d'eau jusqu'à obtenir la consistance désirée, rectifier l'assaisonnement.

Verser la farine dans un saladier, creuser un puits au centre et y déposer les oeufs. Mélanger du bout des doigts en incorporant peu à peu la farine. La pâte doit être souple, lisse et homogène. Filmer et réserver 30 min minimum. 

Pendant ce temps, peler et émincer les échalotes et l'ail. Les faire suer dans une grande poêle beurrée. Ajouter les champignons émincés et faire revenir sur feu moyen jusqu'à ce que toute l'eau soit évaporée. Ajouter le persil puis laisser refroidir, avant de mixer grossièrement les champignons avec le fromage frais.

Diviser la pâte à raviolis en 4. L'étaler finement sur un plan de travail légèrement fariné puis la couper en deux. Déposer l'une des abaisses sur une plaque de moules flexipan à mini-tartelettes et foncer la pâte dans chaque empreinte (en conservant la pâte en un seul morceau). Remplir chaque empreinte de farce, bien tasser (il ne doit pas y avoir d'air dans les raviolis) et retirer l'excédent de farce en lissant la surface avec un couteau. Humidifier la pâte d'un peu d'eau ou de blanc d’œuf, avec les doigts, entre chaque empreinte. Recouvrir de la deuxième moitié de pâte en chassant l'air qui pourrait rester emprisonné. Déposer une planche à découper sur les raviolis et retourner le tout. Retirer le moule flexipan. Appuyer fortement entre les tas, autour de la farce, pour bien souder la pâte. Découper les raviolis avec un emporte-pièce ou avec une roulette crantée.

Plonger les raviolis dans une casserole d'eau bouillante salée et cuire 7 à 8 min. Réchauffer le velouté de rutabaga.

Répartir le velouté de rutabaga dans les assiettes, disposer quelques raviolis au centre, poivrer et saupoudrer de champignons, de chèvre émietté, de ciboulette ciselée et de quelques gouttes d'huile de truffe.

 

 

 

Avis : sur la même idée que les raviolis champignons/chèvre accompagnés d'un velouté de topinambour ici ou d'une sauce potimarron ici , voici les raviolis champignons/chèvre associé au rutabaga ! Et c'est toujours très bon (même si le rutabaga est légèrement sucré je trouve).

Pour la technique des raviolis, voir ici.

 

13 juillet 2017

Sandwich à la crème de thon, tomate et basilic

 

 

 

Ingrédients (pour 4 sandwichs) :

Pour les pains :

    -  600 g de farine

    -  25 g de levure fraîche de boulanger

    -  4 cs d'huile d'olive

    -  250 ml d'eau

    -  2 cc de sel

    -  2 cs d'olives noires, dénoyautées et coupées en petits morceaux

    -  2 cs de tomates séchées coupées en petits morceaux

    -  1 cc de basilic ciselé

Pour la garniture :

    -  2 tomates

    -  qs  salade verte

   -  1 boîte de thon (140g égoutté)

    -  150 g de fromage frais type Saint Môret ou Philadelphia

    -  1 petite gousse d'ail

    -  sel, poivre, ciboulette

 

Délayer la levure dans l'eau tiédie.

Dans un saladier, mélanger la farine et le sel. Ajouter l'eau et l'huile et pétrir 5-10 min, jusqu'à former une pâte homogène, souple mais non collante. Couvrir d'un film étirable et laisser reposer pendant 1h30, à température ambiante et à l'abri des courants d'air.

Déposer la pâte sur un plan de travail fariné. Incorporer les tomates séchées, les olives et le basilic, en repliant la pâte sur elle-même plusieurs fois, puis rassembler la pâte en boule. La diviser en 4 pâtons et façonner chacun d'eux en petit pain allongé. Les déposer sur une feuille de papier sulfurisé. Laisser reposer 30-45 min à température ambiante, sous un torchon humide.

Enfourner pendant environ 25-30 min à 200°. La surface doit être légèrement dorée. Laisser refroidir complètement.

 

Egoutter le thon et l'émietter finement à la fourchette dnouveau, jusqu’à obtenir une texture fine et homogène. Assaisonner.

Couper la tomate en fines rondelles. Laver la salade.

Ouvrir les pains en deux. Tartiner la base avec les rillettes de thon puis déposer les rondelles de tomate et la salade. Refermer les sandwichs, emballer dans du film alimentaire et réserver au frais plusieurs heures. 

 

Avis : bon, original mais un peu consistant et bourratif (le pain est dense et volumineux). Ajouter un peu plus de basilic (on ne le sent pas trop) et des noix par exemple pour le croquant.

 

09 juillet 2017

Fondants au chocolat et pois chiches

 

 

Ingrédients (pour 2 fondants) :

    -  200 g de pois chiches (cuits)

    -  50 g de jus de pois chiche

    -  25 g de cacao

    -  35 g de sirop d’agave

    -  1 œuf

 

Verser tous les ingrédients dans le bol d’un mixeur et mixer jusqu’à obtenir une préparation lisse et homogène.

Répartir dans des ramequins.

Cuire 10-12 min à 180°. Laisser refroidir avant de servir, saupoudré de cacao ou de sucre glace.

 

Avis : ça, c’est une complète invention, réalisée par curiosité, juste pour essayer. Et ma foi, c’est pas mauvais, la consistance est dense et fondante (d’où la nécessité de ne pas trop cuire les fondants pour qu’ils ne soient pas trop secs mais au contraire restent bien crémeux au centre). On ne sent absolument pas les pois chiches (peut-être aussi parce que j’ai forcé la dose en cacao. Un peu trop d’ailleurs…). On peut remplacer le sirop d’agave par du sucre, les pois chiches par des haricots rouges. Et il faudrait voir aussi ce que ça donne en remplaçant le cacao par du chocolat, en termes de goût mais aussi de texture.

 

05 juillet 2017

Tarte à la rhubarbe meringuée

Recette d'Agnès

 

 

 

Ingrédients (pour une tarte 6-8 personnes) :

Pour la pâte sablée :

    -  200 g de farine

    -  50 g de poudre d'amandes

    -  100 g de beurre mou

    -  100 g de sucre 

    -  1 oeuf

    -  1 pincée de sel

Pour la garniture :

    -  1/2 sachet de pralin

    -  750 g de compote de rhubarbe

    -  50 g de noisettes

Pour la meringue :

    -  125 g de blancs d'oeuf

    -  100 g de sucre

    -  100 g de sucre glace

 

Mélanger la farine, le sucre et le sel. Ajouter le beurre mou coupé en petits dés jusqu'à obtenir une texture sableuse puis incorporer l'oeuf battu. Pétrir la pâte jusqu'à former une boule lisse et homogène. Laisser reposer une demie-heure au frais.

Sur un plan de travail fariné, étaler la pâte sur 3-4 mm d'épaisseur puis foncer un moule à tarte. Placer de nouveau au frais.

Répartir le pralin uniformément sur le fond de tarte, recouvrir d'une couche de compote de rhubarbe et parsemer de noisettes grossièrement concassées.

Faire cuire 30-40 min à 180°. Laisser tiédir.

Monter les blancs d'oeufs en neige. Tout en continuant à fouetter, incorporer progressivement le sucre lorsque les fouets commencent à laisser des traces sur les blancs. Ajouter ensuite le sucre glace et l'incorporer délicatement à la maryse.

Pocher la meringue sur la tarte refroidie. Dorer au chalumeau et servir immédiatement.

 

Avis : la meringue était un peu molle (on aurait peut-être dû la cuire) mais sinon, la tarte était très bonne ! On pourrait faire cuire la pâte à blanc avant de rajouter la compote qui ramollit la pâte.

 


30 juin 2017

Thème 63 : le saumon

Recette d'Agnès et Ophélie : salade de quinoa au saumon, courgette et chèvre

 

 

Ingrédients (pour 2 personnes) :

    -  2 poignées de roquette

    -  100 g de quinoa

    -  1 courgette

    -  1/2 pavé de saumon

    -  50 g de chèvre en bûche

    -  pignons de pin, herbes : persil, ciboulette...

 

Rincer le quinoa à l'eau froide. Le cuire 12-15 min dans une casserole d'eau bouillante salée. Egoutter et laisser refroidir.

Retirer la peau du saumo, le couper en petits dés et le cuire quelques minutes dans une casserole d'eau bouillante salée ou dans une poêlée beurrée. Egoutter et laisser refroidir.

Laver les courgettes. Les détailler en fines lamelles à l'aide d'un économe ou d'une mandoline pour former des rubans de courgette. Les blanchir à l'eau bouillante salée pendant 4-5 minutes. Egoutter et laisser refroidir.

Mélanger la roquette, le quinoa, les dés de saumon, les rubans de courgette et le chèvre émietté. Assaisonner de vinaigrette. Parsemer de pignons de pin et d'herbes ciselées.

 

 

 

Avis : très bon, équilibré, complet et nourrissant. Les rubans de courgette, c'est joli pour la présentation mais on peut bien sûr couper la courgette en dés ou en rondelles pour éviter de s'embêter !

 

Recette d'Agnès et Ophélie : tartare de saumon à l’avocat et au pamplemousse

 

 

Ingrédients (pour 2 personnes) :

    -  1 gros pavé de saumon

    -  1/2 avocat

    -  1/3 de pamplemousse

    -  persil, ciboulette, aneth

Pour la marinade :

    -  1/2 citron

    -  2 cs d’huile d’olive

    -  1 cc d’huile de sésame

    -  1 cc de sauce soja

    -  1 pincée de sel

 

Dans un grand bol, mélanger les ingrédients de la marinade, la battre quelques instants pour l’émulsionner.

Retirer la peau du saumon, le couper en touts petits dés. Les verser dans le bol et les mélanger à la marinade, réserver le temps de préparer l’avocat et le pamplemousse.

Peler l’avocat, le détailler en dés. Peler le pamplemousse à vif, le couper également en petits dés. Ciseler les herbes. Les incorporer au saumon, mélanger délicatement. Rectifier l'assaisonnement si nécessaire.

Répartir le tartare dans les assiettes, en les dressant à l’aide d’un emporte-pièce ou cercle à pâtisserie. Accompagner par exemple d’un crackers au sarrasin, d’une rondelle de citron et de quelques herbes fraîches.

 

Avis : vraiment très bon ! Le poisson est presque « cuit » par le jus de citron et l’huile mais encore fondant. Le crackers apporte le croquant qui manque au tartare. On peut remplacer le pamplemousse par de la mangue.

 

25 juin 2017

Glace fraise-rhubarbe

 


 

 

Ingrédients :

    -  100 g de coulis de fraises

    -  150 g de compote de rhubarbe

    -  250 g de mascarpone

    -  2 cs de sucre

    -  1 blanc d'oeuf

    -  quelques gouttes de vanille liquide

 

Fouetter le mascarpone avec le sucre et la vanille puis incorporer le coulis de fraise et la compote de rhubarbe.

Battre le blanc d'oeuf en neige et le mélanger délicatement à la préparation mascarpone.

Faire prendre en sorbetière puis verser quelques traits de coulis de fraises, mélanger délicatement à l'aide du manche d'une cuillère pour créer un effet marbré et placer au congélateur environ 2 heures avant de servir. Si la glace reste plus longtemps dans le congélateur, la sortir au moins 30 min à l'avance.

 

Avis : c'est bon, mais à améliorer. La glace a surtout le goût et l'onctuosité du mascarpone, la rhubarbe se sent peu. Pour moi, il faudrait alléger un peu la glace, par exemple en remplaçant une partie du mascarpone par du yaourt, en ajoutant de la rhubarbe...

 

24 juin 2017

Tiramisu fraise, rhubarbe et spéculoos

 

 

 

Ingrédients (pour 4 verrines) :

    -  250 g de mascarpone

    -  75 g de sucre

    -  3 oeufs

    -  80-100 g de spéculoos

    -  200 g de compote de rhubarbe

    -  100 g de coulis de fraise

    -  brisures de spéculoos pour la déco, éventuellement fraises fraiches

 

Séparer les blancs des jaunes. Fouetter les jaunes avec le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, puis ajouter le mascarpone. Battre les blancs en neige ferme. Les incorporer délicatement à la maryse.

Sur la mousse mascarpone, verser un filet de coulis de fraise puis mélanger délicatement avec le manche d'une cuillère pour réaliser des trainées de coulis au sein de la mousse.

Concasser grossièrement les spéculoos.

Déposer une couche de biscuits au fond de chaque verrine, recouvrir de crème au mascarpone, puis de compote de rhubarbe et enfin d'une nouvelle couche de crème au mascarpone. Réserver au réfrigérateur au moins 12 heures.

Servir frais, généreusement saupoudré de brisures de spéculoos et accompagné d'un filet de coulis de fraise.

 

Avis : sur le même esprit que le tiramisu rhubarbe-spéculoos (recette ici), j'ai rajouté un coulis de fraise et j'ai beaucoup aimé. Par contre, il n'est pas très facile de réaliser de belles marbrures de coulis sans se retrouver avec une mousse toute rose, mais après tout, ce ne serait pas bien grave, non ? La prochaine fois, j'ajouterai des fraises fraîches.

 

Posté par Ophelie Colliard à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
19 juin 2017

Salade de lentilles aux légumes verts, chèvre et oeuf mollet

 

 

 

Ingrédients :

    -  salade verte

    -  lentilles cuites

    -  mélange de légumes verts, cuits et bien égouttés : petits pois, fèves, courgettes...

    -  chèvre ou féta émietté(e)

    -  1 oeuf par personne

    -  vinaigrette et herbes ciselées

 

Cuire les oeufs 6 min dans une casserole d'eau bouillante. Rafraichir sous l'eau froide, laisser tiédir puis écaler délicatement.

Mélanger les lentilles, les légumes verts et le chèvre émietté, assaisonner de vinaigrette.

Dans chaque assiette, disposer la salade verte, garnir de lentilles et ajouter un oeuf mollet. Parsemer d'herbes ciselées.

 

Avis : simple et sympa. Quantités variables selon les envies et l'appétit bien sûr. On peut rajouter quelques noisettes ou pignons pour le croquant. Et/ou des lardons.

 

16 juin 2017

Madeleines au chocolat de Christophe Felder

 


 

 

Ingrédients (pour 15-20 madeleines) :

    -  200 g de farine

    -  10 g de levure chimique

    -  30 g de cacao amer en poudre

    -  130 g de sucre semoule

    -  1 sachet de sucre vanillé

    -  60 g de pépites de chocolat

    -  200 g de beurre

    -  3 oeufs

    -  2 cs de miel liquide

    -  60 ml de lait


Faire fondre le beurre dans une petite casserole sur feu doux. Dès qu'il commence à frémir, laisser cuire encore 1 minute en surveillant la cuisson, jusqu'à ce qu'il prenne une couleur noisette. Réserver.

Dans un saladier, mélanger les oeufs, le sucre, le miel, le lait, le sucre vanillé et le cacao. Ajouter la farine et la levure chimique, bien remuer jusqu'à obtenir une préparation lisse et homogène, puis incorporer le beurre noisette tiédi. Laisser refroidir la pâte avant d'ajouter les pépites de chocolat. Mélanger de nouveau. Couvrir de film étirable et réserver la pâte pendant une nuit au réfrigérateur.

Préchauffer le four à 210°, en ne gardant que la grille au milieu du four (retirer la lèche-frite du four).

Beurrer généreusement les moules à madeleines. Les remplir de pâte aux trois quarts. Réserver au réfrigérateur le temps que le four chauffe ou que les fournées précédentes cuisent.

Enfourner à 210° puis baisser immédiatement la température du four à 180° et laisser cuire 8-10 min en surveillant la coloration. Sortir du four et laisser tiédir quelques minutes avant de démouler et de réserver sur une grille. Remonter la température du four à 210° avant de cuire les fournées suivantes.

 

Avis : pas mal mais là encore, j'éviterais le miel dont le goût est un peu trop perceptible (ou alors choisir un miel au goût neutre). Pour le reste, elles sont très moelleuses et bien chocolatées, légèrement croustillantes sur les bords, très bonnes.

Je n'ai pas fait cuire le beurre noisette, je l'ai juste fait fondre. Et le chocolat peut être haché plutôt qu'incorporé en grosses pépites.

Le fait de réaliser la pâte la veille et de respecter le choc thermique à la cuisson est important pour obtenir une belle bosse. Le moule joue sans doute aussi. Et la cuisson est super importante pour obtenir une madeleine gonflée, cuite correctement mais pas trop sèche. Adapter les températures/durées de cuisson selon le four.

 

Posté par Ophelie Colliard à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,