Le goût des choses simples

07 février 2016

Salade de carottes râpées, pomme et orange, vinaigrette à l'orange

 

 

Ingrédients (pour 1 personne) :

    -  2 carottes

    -  1 petite pomme

    -  1/2 orange

    -  vinaigrette au jus d'orange, huile de noisette et miel

    -  sésame et lin, amandes effilées ou noisettes concassées, herbes...

 

Peler et râper les carottes et la pomme. Peler l'orange à vif, récupérer le jus pour la vinaigrette.

Mélanger carottes, pomme et segments d'orange, assaisonner de vinaigrette, parsemer de graines et servir.

 

Avis : dans le même esprit que cette salade de carottes, raisins secs et tahin ici, ou celle avec du chou rouge ici, ça change un peu (et permet de faire une salade sympa avec les moyens du bord quand on n'a plus grand chose dans le frigo !). Ne pas mettre que de l'huile de noisette dans la vinaigrette sinon c'est un peu trop fort.

 

04 février 2016

Terrine de carottes à l'orange et cumin de Michel Guérard

 

 

Ingrédients (pour 6 personnes) :

    -  500 g de carottes épluchées

    -  1 gousse d’ail épluchée

    -  1 cc d’huile d’olive

    -  250 ml de jus d'orange

    -  1/2 cc de graines de cumin (ou en poudre)

    -  1/2 cc de miel

    -  2,5 feuilles de gélatine

    -  1 cc de jus de citron

    -  sel, poivre

Pour la sauce d’accompagnement :

    -  60 g de vinaigrette

    -  2 g de gingembre

    -  60 ml de jus d’une orange

 

Couper les carottes en rondelles de 3 mm d’épaisseur. Faire ensuite chauffer la cuillère à café d’huile d’olive dans la casserole. Y faire suer les carottes, à couvert et sans coloration, avec la gousse d’ail épluchée, les graines de cumin, sel, poivre et miel. Cuire à feu doux 30 minutes environ à découvert, tout en remuant de temps en temps. Ajouter une cuillère à soupe d’eau si l’évaporation est trop forte.

Faire tremper la gélatine dans de l’eau froide pour l’assouplir et la réhydrater.

En fin de cuisson, verser le jus d’orange et poursuivre la cuisson 5 minutes à découvert. Égoutter la gélatine, la déposer dans la casserole et bien mélanger pour la faire fondre avec les carottes. Retirer hors du feu. Ajouter le jus de citron. Vérifier l’assaisonnement.

Chemiser le fond et les bords d'une terrine (13 cm de longueur, 9 cm de largeur, 6 cm de hauteur) d’une bande de papier sulfurisé en faisant dépasser les bords de 2 cm de chaque côté. La déposer dans un récipient creux rempli de glaçons.

Commencer à garnir le fond de la terrine du mélange de carottes et de jus en tassant légèrement avec le dos d’une fourchette. Quand le mélange commence à gélifier, renouveler cette opération par couche jusqu’au remplissage de la terrine et épuisement de la préparation (ou tout mettre en une fois). Réserver 24 heures au frais de manière à ce que la terrine prenne bien.

Pour servir, démouler la terrine en passant un couteau fin tout autour car le jus d’orange gélifié risque de coller à la terrine. La retourner sur une planche et la découper en tranches régulières.

Confectionner la sauce d’accompagnement : Faire réduire à glace 60 g de jus d’orange avec 2 g de gingembre. Une fois réduite, incorporer 60 g de vinaigrette minceur. Je n’ai pas vraiment trouvé la recette de la vinaigrette minceur mais plutôt quelques bases. J’ai donc fait réduire 1/2 cube de bouillon de volaille avec 125ml d’eau et 1/2 cuillère à café de maïzena jusqu’à obtenir une consistance sirupeuse. J’ai ensuite mélangé cette préparation avec le mélange réduit jus d’orange/gingembre et ai rajouté une cuillère à café d’huile d’olive.

Servir avec la vinaigrette à l’orange.

 

Avis : j'ai copié la recette initiale mais j'ai fait une mini terrine sucrée (pas de sel ni de cumin ni d'ail), en faisant cuire mes carottes à l'eau avant de les égoutter et de les mélanger au jus d'orange, miel et gélatine. Et le résultat : je n'ai pas du tout aimé... Fade (peut-être mieux en version salée ?), pas pris (mettre plus de gélatine ?), un peu croquant (bien bien cuire les carottes) et aucun goût d'orange. Bof bof...

 

31 janvier 2016

Thème 46 : les alcools en cuisine

Recette d'Agnès : gâteau au vin blanc

 

RIMG0005

 

250 g farine

4 œufs

200 g sucre

½ verre d’huile

1 verre vin blanc

½ paquet de levure chimique

 

Battre le sucre avec 2 œufs entiers et 2 jaunes. Ajouter, lorsque le mélange est mousseux, l’huile, la farine, la levure et le vin blanc.

Battre les 2 blancs en neige et les incorporer à la pâte puis verser dans un moule à manqué beurré et fariné.

Cuire à four chaud.

 

Mon avis : j’ai un peu bousculé la recette initiale de Suzanne… J’ai remplacé le vin blanc par un reste de vin rosé et vous savez quoi ? ça ne se sent absolument pas ! Le gout est même plus fin. C’est donc la recette idéale pour les fonds de bouteilles. Je vous déconseille de tenter avec du vin rouge, je l’ai fait et ce n’est vraiment pas bon. J’ai aussi mis moitié farine, moitié maïzena et le gâteau en a été allégé. Presque aussi moelleux qu’un gâteau de Savoie. A déguster sans modération !

 

Recette de Mimi : quinoa à la saucisse

 

 

1 échalotte

1 petit oignon

40g de beurre

240 g de quinoa

150 ml de vin rouge

1 l de bouillon de légumes (1 cube)

1 pincée de sel

2 saucisses

 

Cuire le quinoa 10 mn à feu doux après l'avoir bien rincé dans deux  volumes d'eau légèrement salée.

Faire rissoler l'oignon et l'échalotte dans le beurre, ajouter les saussices en morceaux, mouiller avec le vin rouge et laisser cuire jusqu'à évaporation, ajouter le quinoa égouté et le bouillon de légumes, laisser cuire doucement 20 mn.

 

Variante : Vin blanc au lieu de rouge, remplacer les saucisses par des crevettes et le bouillon de légumes par un bouillon de poule: c'est bon aussi et plus joli, le quinoa reste clair.

 

Recette d'Ophélie : salade d'orange et sabayon au champagne

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

Pour le sabayon :

    -  4 jaunes d'oeuf

    -  50 g de sucre

    -  150 ml de champagne

Pour la salade d'oranges :

    -  4 oranges

    -  zestes d'orange, pistaches concassées, biscuits émiettés, menthe...

 

Peler les oranges à vif, prélever les segments. Les disposer dans les assiettes (ou ramequins en les retaillant).

Dans un cul-de-poule ou un saladier, fouetter le sucre et les jaunes d'oeuf jusqu’à ce qu’ils blanchissent. Ajouter le champagne et mélanger au fouet. Poser le cul-de-poule sur un bain-marie frémissant et fouetter, au batteur électrique ou au fouet, jusqu’à ce que la préparation épaississe et devienne mousseuse (environ 10 min).

Recouvrir les oranges de sabayon, décorer de pistaches, zestes d'agrumes, biscuits émiettés...

 

Avis : j'ai bien aimé ! Le sabayon est très mousseux, léger, onctueux... Prévoir un grand saladier pour préparer le sabayon, qui va gonfler à la cuisson au bain-marie. Ne pas préparer trop à l'avance. Dessert à associer éventuellement avec le chocolat (quenelle de mousse au chocolat, ganache,...) ?

 

D'autres idées au champagne ? Risotto au champagne, boudin blanc et truffe. Sauce crémeuse au champagne pour accompagner des poissons ou crustacés. Sabayon au champagne et fruits rouges et biscuits roses de Reims; ou filet de sole, sabayon au champagne et fondue de poireaux, ou huîtres gratinées au sabayon de champagne. Crème brûlée au champagne. Soupe de fruits rouges au champagne.

D'autres idées avec du vin rouge ? Boeuf bourguignon, civet et daubes. Oeuf meurette. Risotto au vin rouge. Sauce vigneronne. Poires pochées au vin rouge. Soupe de cerises au vin rouge. Vin chaud aux épices.

D'autres idées avec de la bière ? Carbonnade flamande. Daube de boeuf à la bière. Choucroute. Crêpes à la bière. Pain à la bière.

 

26 janvier 2016

Naans au fromage

Recette de Baptiste (avec nos commentaires entre parenthèses)

 

 

 

Temps de préparation : 10 minutes (un peu plus si on utilise de la levure de boulanger : 1h30 de levée environ)

Temps de cuisson : 6 minutes

Ingrédients (pour 6 pièces) :

-    300 g de farine

-    1 yaourt nature

-    1 pincée de sel

-    5.5 g de levure chimique (pour nous : 8g de levure fraîche de boulanger et une grosse pincée de levure chimique)

-    1 cuillère à soupe d'huile

-    eau tiède (environ 7 cs)

-    gruyère râpé

 

Préparation de la recette :

(Délayer la levure de boulanger dans 3-4 cs d'eau tiède).

Mélanger la farine avec le sel, la levure (chimique) puis ajouter (la levure fraîche délayée), l'huile et le yaourt.

Travailler la pâte et ajouter si besoin un peu d'eau tiède (encore 3-4 cs environ) afin d'obtenir une pâte molle. Laisser reposer 10 minutes (1h30 dans le saladier couvert de film étirable).

Séparer la pâte en 6 parts que l'on aplatit en forme de galette (sur un plan de travail fariné. Pas besoin d'être très régulier dans la forme des galettes). Parsemer généreusement de fromage râpé et redonner un ou deux tours à la pâte, c'est à dire la replier (en 4) et la repasser au rouleau (l'aplatir assez finement).

Cuire dans une poêle épaisse à revêtement anti-adhésif pendant 3 minutes de chaque côté jusqu'à ce que la galette soit bien gonflée.

Servir très chaud (pour que le fromage soit bien fondant et filant !)

 

Observations : Laisser cuire plus longtemps et moins fort pour faire gonfler un peu plus et pour éviter que la galette ne brûle. Pour nous, sur feu moyen. Les naans restent très compacts si on n'utilise que de la levure chimique. Le temps de levée peut varier.

 

 

22 janvier 2016

Porridge vanillé à la confiture d'abricot, amande et grué de cacao

 

 

Ingrédients (pour un gros bol) :

    -  1 verre = 50 g de petits flocons d'avoine

    -  2 verres = 300 ml de lait (ou lait d'amande)

    -  1 pincée de vanille en poudre

    -  1 cs de confiture d'abricot (ou marmelade d'orange ou confiture de pêche...)

    -  quelques amandes concassées, grué de cacao ou chocolat concassé

 

Faire chauffer le lait d'amande avec la vanille dans une casserole, jusqu'à ce qu'il frémisse. Y verser les flocons d'avoine et remuer. Laisser cuire quelques minutes, le temps que les flocons épaississent, puis couper le feu et laisser reposer 2-3 min.

Dans un bol, verser le porridge, ajouter la confiture, parsemer d'amandes concassées et de chocolat.

 

Avis : très simple, rapide et très bon ! On peut remplacer la confiture par une compote d'abricot ou de pêche, moins sucrée.

 



18 janvier 2016

Courge butternut farcie au quinoa, châtaignes, champignons et Tomme

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

    -  2 courges butternut

    -  125 g de quinoa/boulghour

    -  2-3 poignées de châtaignes cuites

    -  250 g de champignons

    -  1 échalote ou 1/2 oignon + 1 petite gousse d'ail

    -  4-5 fines tranches de Tomme de Savoie (ou copeaux de parmesan)

    -  sel et poivre, huile d'olive

 

Laver les courges, puis les couper en deux sur la longueur. Placer les moitiés de courge dans un grand plat de cuisson. Enfourner à 200° et laisser cuire environ 25-30 min jusqu'à ce qu'elles soient tendres.

Faire revenir l'échalote/oignon émincé(e) et les champignons dans une poêle avec une noix de beurre. Ajouter la gousse d’ail émincée, saler et poivrer et laisser dorer sur feu moyen, jusqu'à évaporation. Réserver.

Cuire le quinoa dans une casserole d'eau bouillante salée, pendant 15-20 min. Egoutter.

Sortir les butternuts du four et, avec une cuillère, les évider délicatement en laissant 1 cm de chair sur les bords. Mélanger le quinoa, les champignons, les châtaignes, et assaisonner si besoin. Garnir les butternuts avec le mélange, puis parsemer de quelques copeaux de Tomme. Remettre le plat au four et cuire environ 20 à 25 min, à découvert, jusqu'à ce que le dessus soit bien doré.

Servir de suite.

 

Avis : très bon mais ne pas hésiter à rajouter du fromage, et peut-être à mélanger le quinoa avec la chair de courge prélevée pour une farce plus souple.

 

17 janvier 2016

Risotto aux poireaux et champignons

 

 

Ingrédients (pour 4-5 personnes) :

    -  200 g de riz à risotto

    -  1L de bouillon

    -  1 verre de vin blanc

    -  1/2 oignon

    -  50 g de parmesan râpé

    -  3 cs de crème fraîche ou mascarpone

    -  sel, poivre, beurre

    -  2 petits poireaux, 1/2 cube de bouillon, beurre

    -  1 petite boîte de champignons (si possible, des champignons frais et poêlés)

 

Laver les poireaux et les couper en fines rondelles. Les faire revenir dans une sauteuse sur feu vif avec un peu de beurre. Puis baisser le feu, mouiller avec un peu d'eau, ajouter 1/2 cube de bouillon, sel et poivre. Couvrir et laisser cuire en surveillant qu'ils n'attachent pas (rajouter un peu d'eau si besoin).

Peler et émincer l'oignon. Porter le bouillon à frémissement.

Faire fondre 1 noix de beurre dans une sauteuse bien chaude. Y faire revenir les oignons puis ajouter le riz. Laisser colorer quelques instants sur feu vif, jusqu'à ce que les grains de riz soient nacrés.

Verser le verre de vin blanc, remuer et laisser évaporer, puis ajouter une louche de bouillon. Baisser le feu et couvrir. Rajouter du bouillon au fur et à mesure, dès que tout le liquide est absorbé par le riz, jusqu'à ce que celui-ci soit cuit.

En fin de cuisson, ajouter la crème fraîche, les champignons égouttés et les poireaux et le parmesan. Ajuster l'assaisonnement. Si besoin, réincorporer un peu de bouillon pour obtenir un risotto bien crémeux.

Servir chaud, saupoudré de parmesan.

 

Avis : à essayer aussi avec de la fourme d'Ambert (environ 100-150g) à la place du parmesan.

 

14 janvier 2016

Risotto aux poires et fourme d'Ambert

 

 

Ingrédients (pour 4 personnes) :

    -  280 g de riz à risotto

    -  1L environ de bouillon de légumes chaud

    -  1 verre de vin blanc sec

    -  200 g de fourme d'Ambert (ou roquefort)

    -  1 poire

    -  quelques noisettes ou 6-8 cerneaux de noix

    -  1/2 échalote

    -  sel et poivre, beurre

 

Concasser les noix, après avoir réservé quelques cerneaux pour la décoration. Couper la poire en petits dés et les faire revenir à la poêle quelques instants avec un peu de beurre. Réserver.

Éplucher puis émincer l'échalote et la faire revenir dans une casserole à fond épais avec une noix de beurre. Dès qu'elle colore légèrement, ajouter le riz et mélanger. Quand le riz devient nacré, verser le vin blanc et laisser évaporer. 

Verser petit à petit le bouillon chaud, une louche après l'autre, en attendant que la précédente soit absorbée. Mélanger régulièrement avec une cuillère en bois. Le riz est cuit quand il est fondant, crémeux, mais encore un peu ferme à coeur (environ 18-20 minutes selon le type de riz).

Éteindre et incorporer la fourme d'Ambert, les dés de poire et une noix de beurre. Corriger l'assaisonnement.

Servir chaud, parsemé de quelques noisettes/noix, de dés de poire et de Fourme d'Ambert.

 

Avis :  un plat sucré-salé sympa et bien crémeux, avec beaucoup de goût ! Rajouter de petits morceaux de Fourme d'Ambert dans le risotto pour encore plus de gourmandise !

 

09 janvier 2016

Porridge façon carrot cake

 

 

Ingrédients (pour un gros bol) :

    -  1 verre = 50 g de petits flocons d'avoine

    -  2 verres = 300 ml de lait 

    -  1 carotte

    -  1 pincée de cannelle, badiane, gingembre...

    -  le zeste d'une demie orange

    -  quelques noisettes/amandes/noix

    -  1 filet de miel, sirop d'agave, ou 1 cc de sucre roux...

 

Peler la carotte et la râper. Eventuellement, la faire cuire quelques instants dans une casserole d'eau bouillante pour l'attendrir et égoutter.

Faire chauffer le lait dans une casserole, jusqu'à ce qu'il frémisse. Y verser les flocons d'avoine, les zestes d'orange et les épices, et remuer. Laisser cuire quelques minutes, le temps que les flocons épaississent, puis couper le feu et laisser reposer 2-3 min.

Verser le porridge dans un bol, saupoudrer de quelques amandes/noisettes/noix concassées, d'un peu de cannelle et verser un filet de miel.

 

Avis : original et plutôt sympa ! Moi, j'ai préféré faire cuire la carotte plutôt que de l'incorporer crue, pour qu'elle ne soit pas trop croquante... Ajuster les quantités de cannelle selon les goûts (commencer prudemment !)

 

05 janvier 2016

Irish Soda Bread à la bière, oignons et lardons

 

DSCF7310

 

Ingrédients (pour 1 pain, 6 personnes) :

    -  300 g de farine

    -  250 ml de bière blonde

    -  150 g d'oignons

    -  100 g de lardons natures ou fumés

    -  5-6 g de bicarbonate (ou levure chimique)

    -  2 cs de vinaigre de cidre

    -  1 grosse pincée de sel

    -  2 cs d'huile d'olive

 

Peler les oignons, les émincer et les faire revenir dans une poêle huilée sur feu moyen. Couvrir, baisser le feu et laisser cuire 5-8 min (ajouter un peu d'eau si besoin). Les oignons doivent devenir tendres et translucides. Retirer du feu et laisser refroidir.

Dans la même poêle, faire colorer les lardons (sans matière grasse) pendant quelques minutes. Réserver.

Dans un saladier, mélanger la farine avec le bicarbonate et le sel. Former un puits au centre et y verser la bière et le vinaigre. Mélanger grossièrement, juste pour incorporer la farine, la pâte ne doit pas forcément être homogène mais un peu grumeleuse.

Ajouter les oignons et les lardons et mélanger pour les incorporer de manière homogène.

Verser la pâte dans moule à cake beurré ou garni de papier sulfurisé, fendre le centre avec un couteau et enfourner à 180° pendant environ 40 min. Attendre quelques instants avant de démouler et de laisser tiédir sur une grille (éventuellement en le posant sur le côté pour éviter qu'il se déforme.

Servir tiède. Conserver jusqu'au lendemain enveloppé dans du film alimentaire ou congeler une fois refroidi (et réchauffer avant de déguster).

 

Avis : l'acidité (du vinaigre et de la bière) au contact du bicarbonate favorise le levée du pain. J'ai dû mettre trop d'oignons (et peut-être pas assez fait cuire), mon pain n'était pas du tout levé mais plutôt fondant et compact, comme une terrine. C'était bon quand même mais loin du pain que j'imaginais...